AdavoyagesAdavoyages
Forgot password?

GOREE

Gorée : Plus qu’un vestige de l’histoire, une ile splendide

Lorsque l’on évoque l’ile de Gorée, la première chose à laquelle l’on passe c’est l’histoire que garde les entrailles de cette ile de l’océan atlantique nord. Elle a été témoin malgré elle de faits marquants de l’histoire de l’humanité. Cette ile qui se trouve dans la baie de Dakar reste le témoin vivant et immortel d’une histoire, d’un symbole, d’un passage. Seulement, lorsqu’on essaie de voir au-delà de ce cliché qu’elle portera éternellement, on voit une ile mémoire merveilleuse et riche avec des attractions touristiques fabuleuses. L’ile de Gorée n’est pas du tout une un simple symbole d’un passage de l’humanité, c’est surtout une ambiance, un mode de vie. Ce havre de paix constitue pour les résidents une zone d’habitation extraordinaire où règnent la solidarité et le partage et où chaque personne connait son voisin. Loin du tumulte de la ville de Dakar, Gorée se révèle et montre une vie insulaire simple.

 

Gorée, une ile, un emblème

L’ile elle-même est le témoin d’une histoire qu’elle a vue se produire durant des siècles. Jusqu’à aujourd’hui, des vestiges reflètent ce passage inéluctable que l’humanité subit à cause de l’humanité. La traite négrière était à son comble dans cette ile, elle servait de passage obligé pour les milliers d’esclaves convoyés par bateaux vers les Antilles et les Amériques. Trois siècles d’histoire ont vu les noirs de toute l’Afrique de l’Ouest torturés, maltraités, exploités, utilisés, abusés et vendus. Ce train-train qui débuta vers les années 1441 en Afrique continua jusqu’au jour où naquirent les mouvements abolitionnistes. À Gorée, l’un des symboles les plus frappants de cette traite des noirs, reste la célèbre maison des esclaves qui servait de point de relais des bateaux transportant les noirs avant qu’ils ne soient exportés vers les autres pays dans le cadre d’un commerce dit triangulaire. Aujourd’hui encore, les souvenirs pèsent dans cet endroit chargé de peines, de chagrins, de maux et d’histoires diverses de martyrs et d’autres esclaves. Ainsi, si vous voulez plonger dans les profondeurs du passé des hommes, Gorée reste un endroit incontournable.

 

Une culture, un patrimoine

Seulement cette ile rocheuse de 17 hectares est aussi le reflet d’une grande culture et surtout d’un très grand patrimoine. En réalité, elle a su profiter d’un legs énorme de l’histoire du monde. Ce n’est pas seulement douleurs et malheurs qu’elle garde enfouis au fond d’elle, mais aussi des contes et des légendes et surtout un art et une culture. Le musée de la femme Henrtiette Bathily est alors le lieu indiqué lorsqu’on veut s’immiscer dans la culture locale de l’ile, mais aussi du Sénégal. En un seul endroit, vous pouvez retrouver une galerie d’art et des expositions diverses en rapport avec la femme, pilier de toute société. Vous immergerez dans les pratiques du tissage, des rites, des arts populaires et évidemment, vous saurez connaitre le rôle de la femme sénégalaise dans la société d’aujourd’hui. Gorée, c’est aussi une ile qui vit au cœur de la culture en tout genre. Les festivals ne quittent jamais cette ile. Et le Gorée Diaspora festival, le festival d’exposition des formes et paroles ou tout récemment le Gorée Cinéma Festival suffisent comme preuve à cette merveilleuse ile.

 

Gorée : le témoin de l’histoire sénégalaise

Cette ile est vraiment spéciale. Elle garde en son sein un si grand potentiel alors qu’elle dispose que d’une superficie moindre. L’ile de la baie de Dakar, c’est aussi le témoin d’une histoire qu’elle reflète à travers ses musées. L’ile dispose de nombreux musées qui reflètent d’une part ou d’une autre une tranche de l’histoire de l’ile, mais surtout une partie de l’histoire du Sénégal tout entier. D’ailleurs, le fort d’Estrées est un condensé d’histoire. Il reflète l’une des plus grandes victoires obtenues par l’Amiral du même nom qui prit le fort des mains des Hollandais. Désormais, c’est ce fort qui regroupe le musée historique, un espace qui raconte toute l’histoire du Sénégal de la préhistoire aux indépendances en passant par les royaumes primitifs et la colonisation, mais sans oublier l’esclavage. Aussi, Gorée regroupe l’une des plus anciennes mosquées en pierre de tout le pays, sans oublier l’église Saint-Charles-Borromée qui existe depuis le 19e siècle. À eux deux, ces deux bâtisses représentent la sacralité des croyances des insulaires. De plus, le palais du gouverneur, un mastodonte, reste toujours debout, jusqu’à ce que le temps ait raison de lui, un jour.

 

Une vie insulaire calme et sereine

L’ile de Gorée ou encore « Goede Reede » signifie « la bonne rade » en hollandais. D’ailleurs, c’est à partir de ce nom d’origine que l’étymon du nom actuel fut tiré. L’ile mène une vie calme, paisible et sereine. Les habitants sont chaleureux entre eux et partagent les mêmes valeurs, mais surtout la même histoire. À 20 min de Dakar en prenant la chaloupe, l’ile de Gorée offre une ambiance merveilleuse. Avec des enfants plongeant dans l’eau à la recherche de pièces de monnaie, un baobab flanqué au milieu du terrain de football, une place des vieux toujours remplie, des discussions à n’en plus finir, toujours dans la gaieté et la bonne humeur facilitées par la brise maritime, Gorée est une ile joyeuse malgré son passé lourd. Les insulaires se délectent des petits plaisirs de la vie avec des discussions par ci, du thé par là, des baignades à longueur de journée et toujours un sourire aux lèvres. L’ile possède un charme qui se dévoile que si l’on prend le temps de la découvrir la nuit au couchant en déambulant dans les ruelles, en marchant entre les vieilles bâtisses coloniales ou simplement en humant l’air du soir tout en écoutant les voix des vagues.

 

Une ile calme et écologique

Le charme de l’ile ne peut être agrémenté que par un aspect écologique qui offre un cadre de vie magnifique. L’écosystème est tout juste surprenant et les espèces de poissons et de mollusques qui y sont représentées sont fièrement démontrées au cœur des bougainvillées dans le musée de la mer. En outre, l’ile ne dispose d’aucun moyen de transport motorisé si ce n’est des balades à dos d’âne et des promenades à pied. Cela favorise ainsi, un niveau de pollution faible. Gorée est un cœur où bat la vie de manière saccadée, mais c’est aussi un havre de paix dont tout le monde peut profiter.

Dakar, Sénégal
15 days
40
0.00F CFA

0.00F CFA
per adult

Sold Out

Exceed Persons